Cette société veut transformer les masques de plongée de Decathlon en respirateurs


Plusieurs entreprises recherchent actuellement des solutions visant en endiguer l’épidémie de coronavirus, qu’il s’agisse de processus pour simplifier les tests ou de dispositifs médicaux. De son côté, l’italien Isinnova se penche sur une idée qui peut farfelue… Du moins de prime abord.

Les masques de Decathlon suscitent un grand intérêt

L’entreprise a contacté Decathlon afin de savoir si le français acceptait de collaborer avec elle autour d’un projet concernant le marque de plongée EasyBreath. Plutôt populaire, le produit a l’avantage de couvrir la totalité du visage et d’inclure une sortie d’air destinée au placement du tuba. Le design de ce masque pourrait donc être détournée afin qu’il devienne un respirateur destiné aux patients malades, espère Isinnova.

Une porte-parole de Decathlon a confirmé le projet à BFM Eco : « Nous travaillons, collaborons et accompagnons techniquement certains centres de recherche pour les aider à voir si des modifications du masque sont possibles et si ces modifications sont viables. Si c’était le cas, il faudrait encore l’autorisation des autorités sanitaires pour l’utiliser ».

La marque française aurait effectivement accepté de fournir les plans 3D de son masque, gratuitement, à l’entreprise Isinnova. Cette dernière se penche désormais sur la potentielle conception d’une valve de respiration pouvant être associée au dispositif puis connectée à un respirateur. L’italien assure que le projet est à but non lucratif.

Compte tenu de ce même design, le masque de Decathlon a connu un regain d’intérêt ces derniers jours, car certaines personnes ont jugé bon de l’utiliser comme un masque de protection contre le coronavirus.

À ce sujet, la marque française précise : « Le masque Easybreath, rendu visible par nombre d’internautes ces derniers jours et présenté comme un éventuel masque de protection au Coronavirus, n’a pas été conçu pour cet usage. Son usage initial demeure la pratique du snorkeling. L’enseigne recommande ainsi de ne pas modifier le masque par soi même; cela pourrait impacter son fonctionnement, notamment concernant les flux d’air ».



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *